Initiatives Océanes 2015 le bilan !

// 27 janvier 2016 // Général, Macro déchets

En 2015, plus de 45 000 prsonnes ont participé aux Initiatives Océanes à travers le monde. Comme chaque année cette mobilisation n’est pas vaine. Les fiches bilan que sont invités à remplir les participants à la fin des collectes sont pour Surfrider des outils précieux. Sans plus atttendre voici le bilan environnemental général des Initiatives Océanes 2015.

0004 (2)

Retrouvez tous ces chiffres et bien d’autres dans le bilan environnemental !

A quoi servent les fiches bilan ?

Renforcer les connaissances l’expertise de Surfrider sur les déchets

La campagne « déchets aquatiques » a toujours été au cœur de l’ensemble des missions de Surfrider. Si les Initiatives Océanes ont connu un tel essor au cours des dernières années c’est notamment grâce au travail de recherche que mène leurs équipes en essayant de comprendre d’où viennent les déchets que nous retrouvons dans les océans, en les quantifiant et qualifiant.

Ce travail est en grande partie nourri par les données qui sont récoltées grâce aux fiches bilan qui donnent un état des lieux de la pollution par façade maritime. Elles viennent ainsi enrichir les connaissances de l’association pour mieux trouver des solutions. Ces données permettent aussi d’orienter les futures campagnes de Surfrider vers des problématiques plus ciblées comme par exemple celle des déchets plastiques et notamment ces dernières années contre le sac plastique à usage unique.

Mener des actions de lobbying

Mais ces données et surtout la mobilisation des citoyens permettent aussi de porter les revendications de Surfrider auprès des décideurs politiques en France et en Europe. La campagne contre les sacs plastiques à usage unique n’aurait pas été autant un succès sans cettemobilisation citoyenne. Il reste encore beaucoup à faire en Europe à ce sujet mais l’interdiction en France dès janvier 2016 est déjà une très belle victoire.

Que retenir de ce bilan ?

Top 10 des déchets retrouvés

0007 (1)

« Une fois encore cette année, le sac plastique fait partie des déchets que nous retrouvons le plus. Cela prouve bien qu’il était urgent d’agir et trouver des solutions à ce sujet ». Cristina Barreau

Merci à tous pour votre engagement et rendez-vous en 2016 !

Ecrire un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.